• Alison B.

De l’Indépendance à l’Association

Dernière mise à jour : 18 juin 2020




Les Femmes veulent des hommes,

Mais continue à les voir comme des petits garçons

Qui ont besoin d’elles pour savoir quoi faire


Les hommes veulent des femmes

Mais continue à les voir comme des petites filles

Qui ont besoin d’eux pour les protéger 


Les Femmes veulent des hommes

Et pourtant elles réclament un père


Les hommes veulent des femmes

Mais pourtant ils réclament une mère


Jusqu’au jour ou vient le NON, « I’M DONE » !


Lorsque nous serons capables de dire, tu n’es pas mon père, et je ne suis pas ta mère, lorsque nous serons capables de voir l’autre autrement que comme un enfant sans défense qui a besoin de nous, portant le poids d’une responsabilité qui ne nous correspond pas, lorsque nous seront capables de voir l’autre comme un vrai partenaire, les relations humaines feront le grand saut …


Nous créons ce que nous voyons ... la manière dont nous regardons l’autre crée notre réalité... 

Quand allons-nous arrêter de rejouer des rôles prédéfinis ? D’où vient ce manque de confiance en nous qui nous empêchent de faire ce saut vers notre indépendance ?


Devenir indépendant, c’est couper avec tout ce que je crois devoir être, tout ce que je crois devoir faire … Pour être aimé, pour être à la hauteur …


Dire stop … Prendre un moment … Respirer … Se recentrer …

Simplement être …

Se découvrir …

Soi …

Dans le monde spirituel on a tendance à voir la relation comme un lieu d’évolution ou l’autre nous fait miroir et nous permet de régler ce qu’il y a en nous…

alimentant je crois d’une certaine façon la culpabilité que si quelque chose ne va pas dans ma relation c’est que quelque chose ne va pas en moi …

Le but réel de cet effet miroir étant d’aller chercher en nous de quelle façon nous devenons ensemble des êtres plus joyeux, plus aimants…


Il y a une étape importante dans le passage vers l’indépendance, ou complétude,


C’est le moment où nous réalisons qu’une partie de notre mental, de ce que nous appelons l’enfant intérieur, recherche à être rassurée, recherche la sécurité ...

Imposant inconsciemment une certaine pression à l’extérieur dans nos relations, afin de combler ce vide…


Lorsque je deviens la personne sécurisante et rassurante, lorsque j’assieds en moi l’autorité, la sécurité, la bienveillance et l’amour. Alors j’ouvre la porte à une nouvelle réalité, à une nouvelle manière d’entrer en relation …


L’indépendance est elle réellement la fin du voyage ?

Pourquoi quelque chose en nous semble tellement tourné vers l’autre ? Comme quelque chose de viscéral … Mais pourtant lorsque tu as mis tant d’années à construire ton indépendance … Quelque chose résiste … ne veut plus la lâcher … la peur de se perdre en l’autre … encore ?


C’est possible ? Être indépendant ensemble ?


Quel serait le modèle ?


Accord ? Assistance ? Corrélation ? Complémentarité ? Interaction ? Rapport égalitaire ? Solidarité ? Entraide ? Réciprocité ? Association ?


Et si cela signifiait simplement reconnaitre l’autre ? Je suis un être complet dans ma dignité et ma divinité, et je reconnais le divin qui vit en toi … 

Je reconnais l’homme qui est en toi et tu reconnais la femme qui est en moi …


Et ici ? Qu’est ce qu’on fait ? 


Je reviens de nouveau sur le regard,

car c’est le regard que l’on porte sur l’autre qui crée le rapport dominant / soumis, c’est une autre façon pour l’égo de rassurer, de se sentir en sécurité, dans le rôle du plus fort, ou du plus faible.


Le regard créé notre réalité …


Le principe de la base du tantra, avant qu’il vienne toucher à la sexualité, c’est l’envie pour le divin en moi d’honorer le divin en toi, c’est faire en sorte d’apporter dans la vie de l’autre plus de facilité et de place pour l’expression du divin, en se permettant d’être…

S’ouvrir à l’association… C’est simplement reconnaitre, que nous sommes dans le même bateau… apprendre à se synchroniser … à collaborer … à se prendre en considération l’un l’autre… 


C’est se synchroniser à quelque chose qui nous est supérieur, a une envie d’aller de l’avant … Ensemble, parce que je sais que quatre mains valent mieux que deux …


Parce que seule je peux, mais à deux c’est plus facile …


Et si …


Le plus grand principe admis dans le monde du développement personnel et de la spiritualité, c’est qu’on ne changera le monde que si on commence par soi … Et si … le changement de notre mode de fonctionnement en duo … nous emmenait à comprendre comment nous synchroniser à l’autre …


Et si ? Quatre mains devenaient douze? milles? des milliers ?

A l’unison … en parfaite unicité …







Une vie sans amour ne compte pas. Ne vous demandez pas quel genre d’amour vous devriez rechercher, spirituel ou matériel, divin ou terrestre, oriental ou occidental… L’amour n’a pas d’étiquettes, pas de définitions. Il est ce qu’il est, pur et simple. « L’amour est l’eau de vie. Et un être aimé est une âme de feu ! « L’univers tourne différemment quand le feu aime l’eau ».

Rumi

(Elif Shafak - Soufi Mon Amour)



In lak’esh

(Salutation maya : Je suis un autre toi)

Alison - Guerrier Jaune Magnétique

info@kambotherapie.com





Retrouvez Plus D'informations Sur Nos Prestations, accompagnements et Evènements

KAMBO - ASTROLOGIE MAYA - NUTRITION CONSCIENTE -

THÉRAPIE CONSCIENTE - RETRAITES / ÉVÈNEMENTS








41 vues0 commentaire