• Alison B.

La résistance au changement, Signe de la transformation




la barrière du mental face à une transformation imminente


Il y a « ce » moment, ce moment ou quelque chose de profond en nous, ce réveil … Ce sentiment devient persistant, et les questions s’enchainent … Des dizaines de pourquoi … Des dizaines d’incompréhensions…


Quelque chose nous dit, tu n’es pas sur la bonne route, mais nous continuons à avancer tête baissée, le réveil sonnera encore à 7h demain matin, et nous irons nous asseoir derrière notre bureau, répèterons encore et encore les gestes que nous avons déjà répétés tant de fois qu’ils deviennent automatiques, comme ces moments au volant de nos voitures, ou nous nous prenons à rêvasser, ou notre esprit s’évade pour un moment, sur un chemin que nous connaissons par coeur, un chemin dont nous connaissons déjà la destination …


Et les conversations s’enchainent, les « coïncidences », ces moments ou par hasard apparait dans notre actualité des informations sur la conscience, sur les énergies, sur les plantes ancestrales … comme des messages sur notre route… Autant de signes autant de panneaux, que nous continuerons d’ignorer …


Jusqu’au jour ou … Quelque chose se produit … un accident, un traumatisme, une perte … Et notre petite vie tranquille s’en retrouve complètement bouleversée… Et c’est à ce moment là … que nous commençons à repenser à tous ces signes, à tous ces moments … En nous demandant si nous n’aurions pas pu faire les choses autrement ?


Le parallèle du développement de la conscience humaine à un niveau personnel se retrouve à un niveau planétaire … Les signes sont là, nous savons que quelque chose doit changer, nous consommons et consummons notre planète de la même façon que nous consommons à outrance tous les produits à notre disposition… Parce que rien, non rien ne nous satisfait … Rien n’est jamais assez, nous voulons plus … Et pourtant nous ne savons pas ce que nous voulons …


À l’image de notre mode de vie, de notre mode de consommation, ou nous semblons bien décidés à aller jusqu’au bout, à nous autodétruire complètement jusqu’à ce que nous n’ayons plus le choix … lorsque nous n’aurons plus de pétrole ? plus d’eau ? Plus de forêt Alors quoi ? Et en nous que ce passe-t’il ? Attendons-nous le désespoir ? La chute, la mort ? avant d’amorcer la transformation ?


Inconsciemment, nombreux sont les mécanismes que nous avons mis en place afin de nous maintenir dans notre zone de confort (ou plutôt d’inconfort), nous maintenir dans nos limitations, pour rester les mêmes.


À l’image de ces personnes cherchant à s’ouvrir à l’amour et le fuyant sans cesse, s’ouvrant le matin par un « je t’aime » et fuyant la relation le soir se persuadant que ce n’est pas la bonne route et si nous étions responsables des échecs survenus dans nos vies ? De nos échecs relationnels ? Professionnels ? Parce que quelque chose en nous refuse de changer, refuse de croire que nous méritons mieux…


Quelles sont ses deux parts de nous en lutte constante ? Ces deux personnages qui semblent vivre nos vies ? L’un cherchant l’évolution et l’un cherchant l’involution … Le pouvez-vous sentir ? Ces moments où vous vous réveillez un matin plein d’entrain prêt à tout, avec une confiance à tout épreuve vous savez que vous y arriverez ! Et soudain, une autre personne prend la place, et la peur monte, les doutes, les analyses du « pourquoi » cela ne marchera pas …


Ces deux personnes vivent en nous, à chaque instant…

Mental : Attention je deviens nerveux

Coeur : Détends-toi

Mental : Où vas-tu ??!!??

Coeur : Je suis ce que je ressens, fais-moi confiance !

Mental : La dernière fois que tu as dit ça, les choses ont mal tourné

Coeur : Détends-toi ! !! Laisse-moi sentir !

Ame : Si vous, vous calmez, je vous montrerais la carte

lunalogia

Se reconnecter à son âme, se reconnecter, au soi … se reconnecter à la partie inaltérée et inaltérable de nous-même …


Nous recherchons la connexion à cet espace de calme, de plénitude, d’immobilité … Sans bien savoir ce que cela signifie … Et tant que nous ne l’aurons pas expérimenté … Ces parts de nous continuerons à douter …


Lorsque nous sommes sur le point d’amorcer un grand changement dans nos vies, toutes nos résitances, tous nos doutes s’enclenchent… Nous trouvons milles excuses, vous savez il y a cette retraite, ce cours, cette formation que vous avez tellement envie de faire, mais non, ce n’est pas le moment, je ne peux pas y aller, je ne pourrais pas faire garder mes enfants, qui va s’occuper de mon chat? je n’aurais pas les moyens, et si cela ne me convient pas ? Et si je ne suis pas prête ?


Si vous êtes ici entrain de lire ces lignes, alors ce n’est pas une coïncidence… Que vous en soyez conscient ou non, la transformation est déjà entrain de se produire …

Prenez un moment ici … Respirez …

La transformation est déjà entrain de se produire …

Que ressentez vous à la lecture de ces mots ?

Quelles sont vos pensées ?

Quelles sont vos résistances ?

Tentez de répondre à ces 3 Questions avant de poursuivre la lecture de cet article …

Nos résistances sont de magnifiques indicateurs de ce qu’il nous reste à travailler en nous, observer les raisons pour lesquelles vous ne vous permettez pas de sauter le pas ? Quel qu’il soit, je le vois souvent dans les conversations que j’ai avec les participants avant une retraite, mais cela peut être aussi un voyage que vous avez envie de faire, un changement d’emploi, un déménagement, ou tout autre chose qui anime votre coeur.


Pourquoi ne vous le permettez-vous pas ? Êtes-vous votre priorité ? Parfois nous nous empêchons de faire une chose, car nous pensons que nous n’en avons pas les moyens, au même titre que l’amour, l’abondance est un flux énergétique, nous sentons nous digne de recevoir ? faites vous passer les besoin d’une autre personne avant les vôtres ? Un parent ? Un conjoint ? Un ami ? Un enfant ? Un animal ? Il y a aussi ces moments ou la peur nous envahi, ou nous trouvons milles raisons pour ne pas sauter le pas,


« c’est trop risqué »

« et si ça se passait mal ? »

« et si je n’y arrivais pas ? »

Une des premières étapes lorsque nous reconnaissons ce mécanisme en nous … Est de pouvoir se dissocier, se dés identifier de cette part limitante en nous … Ce n’est pas qui nous sommes … Ce n’est pas le « soi » qui refuse le changement … Qui préfère rester dans l’inconfort plutôt que de prendre le risque de tout perdre… Cette part de nous appartient au mental, et tente de nous protéger … Parfois il suffit de s’en désidentifier, et avec amour se réconcilier avec cette part de nous, la rassurer, tout iras bien … le meilleur est à porté de main …


La transformation est une petite mort, à l’image de la mue du serpent, certaines cellules de notre être se meurent, pour laisser place au renouveau, ce sont ces parts de nous qui ont peur de disparaitre, et pourtant …


Derrière la porte …

Il y a bien plus que tout ce que vous pouvez imaginer


A-lys

In lak’esh

(Salutation maya : Je suis un autre toi)

Alison - Guerrier Jaune Magnétique

info@kambotherapie.com

Prochaine Retraite Ayahuasca Europe :

Suisse :  24 au 27 Septembre 2020

https://www.facebook.com/events/2569043856740161/

https://www.kambotherapie.com/retraites



25 vues0 commentaire